Cheminer

Cheminer

Cheminer, creuser, enfouir
Les chagrins et les peines,
Le sombre de l'âme qui fait frémir
Et trembler la force du chêne.
Déposer ce qui pousse à la mort,
Les oripeaux, écailles de la Terre,
Pour qu'enfin renaisse en lumière
Les perles de vie, couleur d'or.

Cheminer, s'élever sur les ailes du vent
Par le Verbe et le chant de l'inspir,
Léger, tournoyer et désirant
Se fondre en l'extase et mourir.
Mais la lumière sur terre doit rayonner
Faire et parfaire, encore et encore
Pour que l'Homme, au-delà de la mort
S'unisse et féconde les fées.

Cheminer, se couler en l'âme des eaux,
Se répandre en le lit fécondant,
Changer de vie, changer de peau
Et renaître en le miroir d'argent.
Pour qu'enfin s'accomplisse le feu
Qui par la joie et l'amour
Fasse de la nuit l'éternel retour
De la Terre en la patrie des Dieux.

Alaudan