Symbolisme des éléments

L'EAU
Pour les Celtes, l'eau est source de vie, un moyen de purification, un centre de régénérescence.
Elle est un symbole de fécondation de la Terre et de ses habitants.
Venant des entrailles de la Terre, elle symbolise les motivations secrètes, inconnues, inconscientes.
Elle est aussi symbole de pureté, étant le moyen et le lieu de révélation pour les poètes et le texte "Le dialogue des deux sages" en donne une illustration.
L'eau est souvent associée au feu. Pour les Celtes, le monde a commencé avec l'eau et le feu et il est dit que lorsque le monde sera détruit, il ne restera que l'eau et le feu.
On rencontre cette relation entre l'eau et le feu dans les rites funéraires.
A l'entrée de la maison abritant une personne décédée, est placée une vasque avec de l'eau lustrale. Cette eau est une eau dans laquelle a été plongé un tison ardent tiré du foyer des rituels d'une maison voisine. Toute personne doit s'asperger de cette eau avant d'entrer dans la maison.
L'eau, par les différentes formes qu'elle prend, revêt un symbolisme particulier :

Les sources
La source émerge de la déesse-mère, la Terre. L'eau de source est vue comme porteuse des connaissances de l'Autre-Monde, on lui attribue des pouvoirs de guérison.
Sur le plan physique, la source symbolise la capacité du corps à se soigner lui-même.
Sur le plan mental, elle symbolise l'émergence de l'inspiration et du discernement.
Sur le plan spirituel, elle symbolise l'aspiration et le désir de s'améliorer.

Les gués
Le gué symbolise le progrès, la volonté de faire le pas de ce qui nous est familier dans l'inconnu. Passer le gué prend le sens de pénétrer d'une réalité dans une autre.
Le gué symbolise aussi la réconciliation des opposés, l'union de deux forces ou idées antagonistes afin de produire une tierce entité plus forte, fusion des pouvoirs des deux premières.

La mer
La mer est considérée à la fois comme un obstacle à franchir et comme une source de grandes richesses, grouillante de vie.
La mer n'est pas seulement une barrière physique ou une réserve de nourriture, elle est source de profonds mystères, elle est perçue comme une puissance qu'il faut respecter et prier.
Elle symbolise donc l'inconnu caché et ses périls, à la fois les profondeurs de l'inconscient et la potentialité de capacités extrasensorielles.
La saison correspondante à l'eau est l'automne.

L'eau est liée à la direction de l'ouest qui a pour emblème le saumon.

LE FEU
Le feu est le premier agent de l'activité, à l'origine de nombreuses images mythiques : feu vital, feu dans l'eau, feu civilisateur, feu des guerriers, feu destructeur, feu médical, soleil, or, éclair, chaleur...
D'une façon générale, le feu présente trois aspects, bon, mauvais ou ambigu.
La saison correspondante au feu est l'été, période où la végétation atteint sa maturité. Comme mûrit le fruit, mûrit l'être humain.

Le feu est lié à la direction du sud qui a pour emblème le grand cerf.

L'AIR
Elément le plus immatériel, l'air porte et transporte, il porte le ciel, le firmament.
Il est mouvement de vie, l'inspir et l'expir.
Souffle divin, il transporte et transmet l'influence spirituelle.
La saison correspondante à l'air est le printemps.

L'air est lié à la direction de l'est qui a pour emblème le faucon.

LA TERRE
La terre est matrice, nourricière, son caractère sacré transparaît dans divers épisodes mythiques, elle garantit les richesses agricoles, elle conserve les charismes des morts illustres.
Elle est un des éléments pris pour témoins ou garants lors de certaines prestations de serments.
Sa surface marque la limite entre le monde des hommes et l'Autre Monde, c'est à dire le monde divin et le monde des dieux.
La saison correspondante à la terre est l'hiver.

La terre est liée à la direction du nord dont l'emblème est la grande ourse.

Il n'y a pas encore de photos dans l'album photo.